Le pinot d’Alsace, ou alsace pinot, ou klevner, est un vin blanc français produit dans le vignoble d’Alsace essentiellement à partir des cépages pinot blanc B et auxerrois B. Il s’agit d’une dénomination de cépage au sein de l’appellation alsace.

Parmi les vins d’Alsace, c’est un des rares vins blancs d’assemblage, même s’il peut aussi être fait en mono-cépage à partir uniquement de pinot blanc B ou d’auxerrois B. Il est moins aromatique que le riesling, le pinot gris et surtout le gewurztraminer : en conséquence, il n’est pas classé parmi les « cépages nobles » alsaciens.

Histoire
Les cépages composant le pinot n’ont pas la même origine. Le pinot blanc B, ou « pinot blanc vrai » pour le différencier de l’auxerrois, est une mutation datant du XVe siècle du pinot gris G, lui-même une mutation du pinot noir N, les trois étant originaires du vignoble de Bourgogne et arrivés en Alsace à la fin du Moyen Âge ; d’ailleurs le pinot blanc porte en allemand le nom de Weißburgunder, ce qui signifie « bourguignon blanc ». Il existe parmi les clones de ce cépage une variété propre à l’Alsace, particulièrement productive, que Pierre Galet appelle « gros pinot blanc ». L’auxerrois B, appelé aussi « pinot auxerrois », est lorrain, découvert au début du XXe siècle et arrivé en Alsace à partir de 1950. Ce serait un hybride du gouais B.

L’appellation d’origine « vins d’Alsace » est créée par l’ordonnance du 2 novembre 1945, puis devient appellation d’origine contrôlée par le décret du 3 octobre 1962, avant que ne soient définis des dénominations de cépage en 1971 ainsi que le cahier des charges de la production et de la commercialisation (décrets du 2 janvier 1970 et du 30 juin 1971) achevé par l’obligation de la mise en bouteille (loi du 5 juillet 1972) dans des flûtes (décret du 30 juin 1971).

Le développement du crémant d’Alsace (appellation reconnue en 1976), vin mousseux fait principalement à partir d’auxerrois B et de pinot blanc B, a beaucoup profité à ces cépages. Si 1 039 hectares étaient couvert en 1969 par l’auxerrois B et le pinot blanc B (soit 11 % du vignoble), cette surface passe en 2009 à 3 331 hectares (soit 21 % du vignoble), faisant de l’auxerrois le troisième cépage du vignoble d’Alsace, juste derrière le riesling B et le gewurztraminer Rs.

Synonymes :
alsace pinot,
Pinot d'Alsace (Wikipedia)

Pinot d'Alsace
Désignation(s) Pinot d'Alsace
Appellation(s) principale(s) alsace
Type d'appellation(s) AOC-AOP
Reconnue depuis 1971
Pays Drapeau de la France France
Région parente vignoble d'Alsace
Localisation Bas-Rhin et Haut-Rhin
Climat tempéré continental
Ensoleillement
(moyenne annuelle)
1 724 heures par an
Sol argilo-calcaire, gréseux ou limoneux
Superficie plantée 3 303 hectares en 2009
Cépages dominants pinot blanc B et auxerrois B
Vins produits blancs
Production 119 956 hectolitres en 2009
Pieds à l'hectare minimum 4 000 pieds à l'hectare
Rendement moyen à l'hectare maximum 80 hectolitres par hectare

Le pinot d'Alsace, ou alsace pinot, ou klevner, est un vin blanc français produit dans le vignoble d'Alsace essentiellement à partir des cépages pinot blanc B et auxerrois B. Il s'agit d'une dénomination de cépage au sein de l'appellation alsace.

Parmi les vins d'Alsace, c'est un des rares vins blancs d'assemblage, même s'il peut aussi être fait en mono-cépage à partir uniquement de pinot blanc B ou d'auxerrois B. Il est moins aromatique que le riesling, le pinot gris et surtout le gewurztraminer : en conséquence, il n'est pas classé parmi les « cépages nobles » alsaciens.

« Back to Glossary Index