La syrah est un cépage noir français et suisse, caractéristique de la partie septentrionale des Côtes du Rhône et de la Vallée du Rhône (Suisse). Aujourd’hui en augmentation de surface, elle est en passe de devenir un cépage à vocation mondiale.

Histoire
L’ignorance de certains historiographes a donné à ce cépage, typiquement rhodanien, les provenances les plus diverses sur la base de quelque assonance avec la Syrie, Syracuse, Shiraz ou autres lieux du même tonneau1. Leur capacité à se copier les uns sur les autres leur a même fait oublier Syros, une île grecque des Cyclades, productrice de raisins secs, dont le port et la ville principale est Hermopolis (ou Syra). Ce nom n’a donc jamais été sollicité pour expliquer des hypothétiques origines orientales du cépage. De nombreuses hypothèses sur son origine ont été émises, devenant même des légendes2:

les Romains auraient rapporté ce cépage de Syracuse;
Pline l’ancien cite une vitis Syriaca, vigne de Syrie;
la ville iranienne de Chiraz, d’où la syrah aurait été rapportée par les croisés au XIe siècle ou au XIIe siècle.
Le problème est que l’on ne trouve trace de la syrah dans aucune de ces régions, ni même un cépage lui ressemblant. André et Levadoux3, en 1964 classent la syrah dans le groupe de cépage des sérines avec la mondeuse noire N, la mondeuse blanche B, le viognier, la marsanne et la roussanne.

La toponymie confirme cette analyse, puisque la syrah ou serine, nom qu’elle porte à Ampuis (Rhône), a comme radical ser, nom celto-ligure, qui désigne une montagne allongée ou arrondie dans le midi de la France et a donné serra en portugais et sierra en espagnol. Ces monts en forme de serre ont servi à dénommer le long du Rhône les villages de Serrière et la vallée de la Seran, où coule un de ses affluents.

Ceci a été confirmé en 1998 par des tests ADN, qui ont été menés pour connaître les parents de la syrah4. C’est la fille du croisement de la mondeuse blanche B par le dureza N, un vieux cépage de l’Ardèche, aujourd’hui seulement présent en collection. Le croisement aurait eu lieu dans la partie septentrionale des Côtes du Rhône, probablement l’Isère où les deux parents étaient présents.

Aire de répartition
La syrah est prépondérante dans les côtes du Rhône septentrionales. C’est le seul cépage autorisé pour les vins rouges de l’appellation Cornas. Il peut être associé à la marsanne et à la roussanne dans les appellations Crozes-Hermitage, Hermitage et Saint-Joseph, et au viognier dans les vins rouges de l’appellation Côte Rôtie (selon le décret du 21 décembre 1966, « la proportion de Syrah doit constituer au moins 80 % du poids des raisins mis à la cuve pour produire le vin ayant droit à l’appellation contrôlée Côte Rôtie »).
En dehors de sa région de prédilection, ce cépage a été longtemps négligé, du fait de son faible rendement et de son manque de résistance à certaines maladies. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, et la syrah s’est étendue à l’ensemble de la vallée du Rhône (côtes du Rhône méridionales), puis à la Provence, au Languedoc-Roussillon et au sud-ouest, remplaçant notamment le carignan à la réputation injustement dégradée. Elle est passée de 1 600 ha en 1958 à plus de 37 000 en 19945 (dont plus de la moitié en Languedoc-Roussillon). En 2006, sa surface a atteint 67 592 ha6.

On cultive aussi la syrah pour 2 000 ha en Italie, 5 450 ha en 1991 en Australie (41 115 ha en 2005), 750 ha en 1992 en Afrique du Sud, 680 ha en Argentine, au Mexique, en Californie, en Suisse7 ainsi qu’en Nouvelle-Zélande.

En 1831, l’Écossais James Busby, souvent appelé « le père de la viticulture australienne », revint en Europe pour recueillir des boutures de vignes, principalement en France et en Espagne afin d’améliorer le vignoble australien. Une des variétés collectées était la syrah, bien que Busby ait utilisé deux orthographes fantaisistes: Scyras et Ciras. Les boutures furent plantées dans les Jardins botaniques royaux de Sydney et dans la vallée Hunter, puis, en 1839, introduite en Australie-Méridionale. Depuis les années 1860, la syrah est devenue une des variétés les plus importantes en Australie, et plus particulièrement dans les régions de la Barossa Valley, Hunter Valley et McLaren Vale.

Syrah (Wikipedia)

Syrah
Syrah
Grappe de syrah.
Caractéristiques phénologiques
Débourrement de fin mars à début avril
Floraison fin mai
Véraison du 8 au 15 août
Maturité entre le 8 et le 15 octobre
Caractéristiques culturales
Port retombant
Vigueur forte
Fertilité ...
Mode de taille gobelet, guyot arqué
Productivité ...
Exigences culturales
Climatique ...
Pédologique ...
Potentiel œnologique
Potentiel alcoolique ...
Potentiel aromatique Cassis, mûre, groseille, violette, épices, poivre, réglisse, menthol, cuir, sous-bois.

La syrah est un cépage noir français et suisse, caractéristique de la partie septentrionale des Côtes du Rhône et de la Vallée du Rhône (Suisse). Aujourd'hui en augmentation de surface, il est en passe de devenir un cépage à vocation mondiale.

« Back to Glossary Index